Empreintes: Boris Cyrulnik, to the onslaught of misfortune (DVD)

Boris Cyrulnik, on the assault of misfortune. A DVD about resilience.

🔗 h.koppdelaney. Creative Commons CC BY-ND 2.0.

This post is not translated yet.

I watched that DVD: Empreintes: Boris Cyrulnik, to the onslaught of misfortune on the topic of resilience: how can you bounce back from an injury?

At the beginning of the movie, Boris Cyrulnik gives his own definition of resilience, and I quote just below his words from the movie about it:

En travaillant avec les enfants traumatisés, ils m’expliquaient comment ils se débattaient au quotidien, et très souvent, c’est eux qui employaient la métaphore : ‘On m’a jeté dans un torrent et je me débats comme je peux’. Quelqu’un qui est poussé dans un torrent par un accident de la vie, il ne peut s’en sortir que s’il apprend à naviguer dans ces torrents. Il ne peut s’en sortir que s’il est habile à mettre la main pour éviter un caillou, passer sous un tronc d’arbre, se laisser tomber dans un trou d’eau, et s’il arrive à ce moment-là à naviguer quand même, il arrivera un jour à la navigation tranquille.

La définition de la résilience la plus simple : c’est comment reprendre un nouveau développement après une agonie psychique ; on reçoit un trauma ; on est hébété, on est mort psychiquement, comment faire pour revenir à la vie et quelles sont les conditions du retour à la vie.

 

From Wikipedia :

La résilience est un phénomène psychologique qui consiste, pour un individu affecté par un traumatisme, à prendre acte de l’événement traumatique pour ne plus vivre dans la dépression. La résilience serait rendue possible grâce à la structuration précoce de la personnalité, par des expériences constructives de l’enfance (avant la confrontation avec des faits potentiellement traumatisants) et parfois par la réflexion, ou la parole, et aussi mais plus rarement par l’encadrement médical d’une thérapie, d’une analyse.

Etymologie : Du verbe latin resilio, ire, littéralement « sauter en arrière », d’où rebondir, résister (au choc, à la déformation).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *