Qu’est-ce que le ou la célibataire cherche dans la relation amoureuse ?

La relation amoureuse.

🔗 Nasrulla Adnan. Creative Commons CC BY 2.0.

Conférence

Picto infobox lecture.

🔗 darkmoon1968. Creative Commons CC0. Domaine public.

Informations sur la conférence
Thème Qu’est-ce que le ou la célibataire cherche dans la relation amoureuse ?
Lieu L’espace culturel Bonnefoy à Toulouse
Date et horaires le mercredi 14 novembre 2012 de 20 h à 22 h
Animation Sandrine Follère, peintre, Hélène Bueno, psychologue clinicienne, Erwane Morette-Monthubert, sociologue.
Cadre

La conférence est la troisième d’un cycle de 4 conférences sur le célibat intitulé « Wanted, avec ou cent ».

Mots-clés

amour, célibat, conférence, couple, émotion, relation, sentiment

Je livre dans cet article mes réflexions et sentiments personnels sur une sortie culturelle : une conférence, à laquelle j’ai participé. Il est écrit avec mes mots, mon regard personnel, ma sensibilité 😉

  1. Un mot m’interpelle dans la question : le « la » de la relation amoureuse. C’est un article défini et singulier. Comme si on ne s’autorisait pas à envisager plusieurs types de relations amoureuses… Je pose donc la question de l’indéfini, de l’indéterminisme.
  2. La relation amoureuse est d’abord une relation, on peut envisager à la qualifier d’amoureuse bien plus tard (a priori et a posteriori). Commencer par chercher une relation… simple. Ne pas chercher à rendre une relation… amoureuse… avant l’heure.
  3. Ne pas chercher à tout prix le compagnon, mais un compagnon. Ne pas s’interdire, se mettre des obstacles, des contraintes dans la recherche. « Le prince charmant (doit ?) être voilé »…
  4. Il existe plusieurs représentations de l’amour : ne pas chercher à s’attacher à une en particulier…
    • L’amour passion, physique, fusion : personnalisé par Eros,
    • L’amour spirituel, divin, inconditionnel, personnalisé par Agapè,
    • L’amour amitié, sentimental, personnalisé par Philia.

    L’amour peut (doit ?) être envisagé au pluriel. Et un petit clin d’œil : en français… le mot passe au féminin quand le mot est employé au pluriel 🙂

  5. La question d’une norme est donc posée : comment envisage-t-on l’amour dans notre société ? Les célibataires (doivent ?) s’entendre (s’écouter) sur une notion commune. Une fois cette vision d’un horizon commun bien prise en compte, beaucoup de choses sont alors possibles 🙂

Sonia Kanclerski

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *