Ô mon père

J’ai écrit ce poème le 17 septembre 2010 dans un moment d’une intense émotion, laquelle a conduit à l’inspiration et l’écriture ultra-rapide (30 minutes) de ce poème. Pour information au lecteur, mon père est décédé alors que j’avais huit ans. L’émotion principale qui s’exprime est l’angoisse.   Ô mon père,   Perdue dans le brouillard, […]